ruben.jpg

external image quality_label.gif¡Bienvenido al nuevo wiki y a nuestro nuevo proyecto eTwinning!Latin, langue et cultureIntercompréhension


3_Met_1_bis.gif
«Tout être est un sujet pour l’autre (étranger par hypothèse) qui en est un pour moi. Je suis un ego et lui aussi, mais nous sommes aussi
l’alter l’un pour l’autre. Nous sommes donc des alter ego.
La première partie du chemin est relativement facile : dans l’ensemble, la plupart des personnes admettent que l’autre est un ego,
mais, lorsqu’il s’agit d’admettre que je suis moi-même un alter pour l’autre, un autre pour l’autre, donc, la difficulté devient beaucoup plus grande.
Telle est pourtant l’ouverture à l’altérité."

Louis Porcher, L’enseignement des langues étrangères. Hachette Education, p. 116, (2004)
«Tout être est un sujet pour l’autre (étranger par hypothèse) qui en est un pour moi. Je suis un
ego et lui aussi, mais nous sommes aussi l’alter l’un pour l’autre. Nous sommes donc des alter
ego. La première partie du chemin est relativement facile: dans l’ensemble, la plupart des
personnes admettent que l’autre est un ego, mais, lorsqu’il s’agit d’admettre que je suis moimême
un alter pour l’autre, un autre pour l’autre, donc, la difficulté devient beaucoup plus
grande. Telle est pourtant l’ouverture à l’altérité. À quoi servirait que j’apprenne une langue
étrangère, c’est-à-dire la capacité à communiquer avec un étranger, si je ne considère celui-ci
que comme un autre exactement égal a moi et réciproquement?»
(Extrait de Porcher, L. (2004). L’enseignement des langues étrangères. Hachette Education,
116).